INSFP El HIDHAB SETIF

INSFP El HIDHAB SETIF

Micro-entreprises: vers l'actualisation du fichier des métiers répondant aux besoins locaux

APS Image.jpg
Photo APS

 

ALGER - Le Directeur général de la Caisse nationale d`assurance chômage (CNAC), Mohamed Hamoudi a fait état, mardi à Alger, d'un projet d'actualisation du fichier des métiers pour répondre aux besoins locaux en 2018 et devant servir de base pour la création de micro-entreprises, en collaboration avec les différents acteurs concernés.

 

Lors d'une conférence nationale sur la micro-entreprise et l'entrepreneuriat, M. Hamoudi a annoncé l'actualisation en cours du fichier des métiers répondant aux besoins locaux et comprenant tous les secteurs, précisant que ce fichier permettra d'orienter les jeunes vers la création des micro-entreprises selon les spécificités de chaque région de façon à contribuer au développement local.

 

Le fichier des métiers, élaboré en 2008, doit être actualisé et adapté aux besoins locaux, a-t-il estimé, ajoutant que les moyens et les ressources disponibles doivent être identifier pour orienter les promoteurs vers des projets viables économiquement.

 

Le comité de wilaya de promotion de l'emploi travaille en coordination avec les différents acteurs locaux pour l'actualisation de ce fichier.

 

M. Hamoudi a également évoqué le projet d'unification des deux comités de sélection, de validation et de financement (CFSV) pour la validation des projets d'investissement des promoteurs de l'Agence de soutien à l'emploi de jeunes (ANSEJ) et la CNAC en un seul comité à l'effet d'unifier les efforts, les informations et les statistiques.

 

Concernant l'intégration des diplômés universitaires dans l'entrepreneuriat, le DG de la CNAC a évoqué une nouvelle mesure appliquée depuis le mois de décembre en cours qui consiste à accompagner les diplômés universitaires désirant réaliser des projets à travers la création de micro-entreprises.

 

Pour assurer le succès de cette mesure, un accord a été trouvé entre l'ANSEJ, la CNAC et les centres de formations professionnelles pour l'organisation de sessions de formation de courte durée (1 à 6 mois) pour les projets nécessitant des techniques particulières, a indiqué le même responsable.

 

Pour sa part, la directrice générale de l'ANSEJ, Samira Djaider a affirmé que 64% des porteurs de projets de création de micro-entreprises, depuis janvier 2017, étaient des diplômés de la formation professionnelle et 28% des diplômés universitaires.

 

Le taux de création de micro-entreprise par des femmes dans le cadre de l'ANSEJ et de la CNAC était passé de 7% en 2011 à 17% en 2017, a fait savoir Mme Djaider.

 

Par secteurs d'activité, 58% des projets financés depuis janvier 2017 ont concerné les secteurs de l'industrie, des TIC et l'agriculture, a indiqué la même responsable.

 

La directrice de la formation continue et des relations intersectorielles au ministère de la Formation et de l'enseignement professionnels, Akila Chergou a affirmé que la qualification professionnelle était parmi "les conditions principales" pour la réussite du projet de création d'une micro-entreprise, mettant en avant le rôle "fondamental et stratégique" de la formation dans ce domaine.

 

Elle a relevé dans ce sens que le secteur de la formation professionnelle avait inclus dans son programme de formation deux modules portant sur les techniques de création de micro-entreprises et sur la technique de recherche d'emploi (rédaction d'une demande de travail, CV) pour contribuer à l'intégration des diplômés de la formation professionnelle dans le monde de l'entrepreunariat ou du marché du travail.

 

Publié l’APS le : Mardi, 19 Décembre 2017



19/12/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres