INSFP El HIDHAB SETIF

INSFP El HIDHAB SETIF

Formation : un mécanisme pour accompagner l’insertion professionnelles des diplômés du secteur

APS.jpg
Photo APS

 

OUM EL BOUAGHI - Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a indiqué lundi à Oum El Bouaghi qu’un "mécanisme" destiné à accompagner l’insertion professionnelle des diplômés des structures de formation vient d’être mis en place.

 

Ce "mécanisme d’accompagnement à l’emploi", inscrit dans le cadre de la politique du secteur de la formation professionnelle, vise essentiellement à assurer un "suivi permanent et efficace" du devenir professionnel des diplômés du secteur, a précisé le ministre dans une déclaration à l’APS, en marge d’une visite de travail dans cette wilaya.

 

Ce mécanisme, déjà lancé dans certains centres et instituts de formation professionnels qui ont commencé à collecter des informations et des données sur leurs diplômés pour faciliter leur insertion dans le monde du travail via les structures de soutien à l’emploi, sera "opérationnel dans tous les établissements du secteur" à partir de la prochaine rentrée du secteur, a souligné M. Mebarki, précisant que ce mécanisme a fait l’objet d’une convention de son département avec le ministère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.

 

Outre de permettre une intégration réussie des stagiaires dans le monde du travail, le mécanisme mis en place vise également "l’orientation des formations et des spécialités professionnelles en fonction des besoins des entreprises économiques et industrielles", a encore indiqué le ministre.

 

Il s’agit là d’une démarche "importante et active" devant permettre de lutter contre les lenteurs et les contraintes administratives entravant ou ralentissant l’intégration des diplômés des établissements de formation professionnels dans le monde du travail, a-t-il également ajouté.

 

Le secteur de la formation professionnelle "continue d’enregistrer des avancées considérables en matière de qualité des formations dispensées", a encore indiqué M. Mebarki, rappelant l’importance des pôles d’excellence déjà créés ou en voie de l’être dans diverses spécialités dont l’agriculture et l’agroalimentaire.

 

Considérant qu’une formation professionnelle de qualité constitue "une autre alternative aux hydrocarbures", le ministre a souligné que des efforts considérables étaient déployés par son secteur en direction de spécialités que le gouvernement a priorisés, à l’instar de l'industrie, de l'agriculture, du tourisme et des travaux publics.

 

La wilaya d’Oum El Bouaghi, qui dispose de 26 établissements de formation professionnelle, sera renforcée d’ici à mars 2016, par trois nouveaux instituts nationaux spécialisés dans le tourisme, les travaux public et l’électronique, en attendant la réception "ultérieure" de deux autres instituts en cours de réalisation, a annoncé le ministre.

 

Insistant sur la nécessité d’adapter le secteur aux besoins de l’environnement économique, M. Mebarki a rappelé qu’une quinzaine de conventions de partenariat avec plusieurs ministères ont été signés pour développer et améliorer le rendement du secteur.

 

Au cours de sa visite de travail, le ministre a visité les chantiers de réalisation des trois instituts nationaux à livrer en mars dans les communes d’Oum El Bouaghi, d’Ain M’lila et d’Ain Beida.

 

APS, Lundi, 14 Décembre 2015 19:49



14/12/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres