INSFP El HIDHAB SETIF

INSFP El HIDHAB SETIF

Formation professionnelle: les centres d’excellence doivent être adaptés aux besoins de l’économie nationale

 

APS image.jpg
APS photo

 

BOUIRA - Les centres d’excellence de la formation professionnelle en cours de création à travers sept wilayas devront être adaptés aux besoins de l’économie nationale, notamment à l’agriculture qui constitue une alternative d’avenir pour le pays, a souligné le ministre du secteur dimanche à Bouira.

 

Décidés en janvier 2016 par les ministères de l’Agriculture et de la formation professionnelle dans le cadre d’une convention conjointe, ces centres d’excellence aux métiers de l’agriculture et de l’agro-alimentaire seront des "établissements de référence offrant des formations adaptées aux exigences des jeunes et aux besoins de l’environnement économique selon des standards internationaux", a expliqué Mohamed Mebarki qui visitait l’Institut national de la formation professionnelle (INSFP) de Lakhdaria, spécialisé dans les métiers de l’agriculture.

 

Cet institut sera transformé en un centre d’excellence en agriculture à partir de septembre prochain pour former dans les filières lait, apiculture, céréaliculture, maraîchage, arboriculture, élevage et oléiculture, a indiqué le ministre, qui s’est dit "satisfait" des progrès réalisés par les responsables du secteur dans la création rapide de ce centre d’excellence destiné à booster le secteur agricole dans la wilaya de Bouira.

 

D’ailleurs, une convention a été signée entre la Chambre de l’agriculture de Bouira et l’actuel INSFP. "Ces futurs centres d’excellence devront aussi être créés en partenariat directe avec le ministère de l’agriculture, avec les entrepreneurs et les agriculteurs", a-t-il insisté au cours de sa visite à Lakhdaria.

 

La création de ce centre s’inscrit dans une démarche ayant pour objectif de faire de lui une "référence de formation" offrant une attraction aux jeunes, ainsi que pour favoriser l’émergence de porteurs de projets de créations d’entreprises et de moderniser les formations à travers l’utilisation de technologies nouvelles.

 

Elle vise aussi à donner la possibilité aux agriculteurs de la région de bénéficier de perfectionnements et de formations, a encore souligné M. Mebarki lors de sa visite au cours de laquelle il a remis des attestations de formation au profit d’une dizaine de stagiaire à l’INSFP de Lakhdaria.

 

D’autres centres d’excellence similaires sont en cours de création à Mascara, Oran, Khenchela, Biskra, Ain Defla et El-Oued, a précisé le même responsable, mettant l’accent sur l’importance des spécificités de chaque région en matière de production agricole.

 

M. Mebarki a tenu à préciser que la création de ces centres d’excellence s’inscrivait dans le cadre de la nouvelle politique économique du pays visant à diversifier l’économie nationale et à développer l’agriculture, l’industrie et le tourisme comme alternatives aux hydrocarbures dont les prix enregistrent leur plus bas niveau depuis des mois.

 

Le ministre a clôturé sa visité à Bouira en se rendant à l’entreprise nationale des peintures (ENAP) de Lakhdaria.

 

APS, Dimanche, 19 Juin 2016 16:52

 



20/06/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres