INSFP El HIDHAB SETIF

INSFP El HIDHAB SETIF

Oran: le CFPA de Misserghine, pôle d’excellence de formation agricole

APS image.jpg
Photo APS

 

ORAN - Le Centre de formation professionnelle de la commune de Misserghine (Ouest d’Oran) a été promu en pôle d’excellence de développement de la formation en agriculture, dans le cadre des efforts déployés pour assurer l’autosuffisance en la matière.

 

Cette promotion, intervenue en application d'une convention signée entre les ministères de la Formation et de l'Enseignement professionnels et de l’Agriculture, en décembre dernier, vise à doter la région d'un établissement moderne assurant une formation professionnelle de haut niveau et répondant aux exigences agricoles, a-t-on appris du directeur du CFPA, l’agronome Mansouri Mohamed.

 

Créé comme centre de formation et de vulgarisation agricole après l’indépendance, cet établissement a été choisi partant des capacités humaines et matérielles qu'il recele et de l'histoire de la commune de Misserghine, rendue célèbre par la variété d’oranger clémentine expérimentée en 1892 et étendue à travers le monde pour son goût raffiné, a-t-il ajouté.

 

Cette structure, encadrée par huit ingénieurs agronomes et autres enseignants et s’étendant sur une superficie de 46 hectares dont 35 ha cultivables, dispense une formation dans différentes filières pour la fourniture d'une main d’œuvre qualifiée en mesure de contribuer efficacement au développement du secteur, a-t-on souligné.

 

Course contre la montre pour relever le niveau de formation

 

Cette promotion en pôle d'excellence a été précédée d'une préparation, ayant comporté une analyse des capacités humaines et matérielles du CFPA, des données agricoles de la région et des besoins de formation en conformité avec le programme national de développement agricole et rural et des objectifs tracés pour une agriculture moderne assurant la croissance et l’autosuffisance.

 

Dans ce contexte, M. Mansouri a estimé que l’autosuffisance en produits agricoles nécessite un grand effort en matière de formation de la main-d’œuvre qualifiée et spécialisée adoptant des techniques modernes dans plusieurs activités agricoles et incluant le développement de l’industrie de transformation, les systèmes d'économie d’eau et les pépinières.

 

Dans ce sens, un groupe d’enseignants et cadres administratifs des CFPA de Misserghine et de Hassi Bounif ont élaboré, entre 2015 et 2016, un plan d’action pour développer les capacités de formation et créer de nouvelles spécialités et valoriser ce qui existe.

 

Pour atteindre cet objectif, le CFPA a signé cinq conventions avec des instituts nationaux spécialisés en production agricole et technique relevant du ministère de tutelle, en vue de relever le niveau de formation des enseignants, de développer leurs compétences et leur savoir-faire et d'organiser des visites pédagogiques au profit des stagiaires, en plus de l’assistance technique.

 

Le CFPA de Misserghine s’est doté d’un ensemble de pépinières  d’espèces d’agrumes composés de 200 plantes comme don de l’institut national des techniques d’arboriculture fruitière et de viticulture pour les planter en septembre écoulé, permettant d’établir une base pédagogique à la formation des stagiaires et l'acquisition de techniques en émondage des agrumes.

 

Avec l’assistance de l’Institut national des sols, de l'irrigation et du drainage, les enseignants du CFPA œuvrent à concrétiser le projet d’irrigation de toute l’exploitation agricole relevant du centre en utilisant des techniques modernes d'économie d’eau et en se formant en matière d'analyse pédologique et en système d’irrigation.

 

Le partenariat pour acquérir le savoir-faire

 

Ce pôle œuvre à l’ouverture sur les opérateurs économiques et à la recherche de partenariat gagnant-gagnant pour promouvoir le savoir-faire des enseignants, développer les chantiers pédagogiques et bénéficier de l’accompagnement technique d'entreprises nationales et étrangères, a fait savoir le directeur du CFPA.

 

Dans ce cadre, ce dernier recevra un don d’une société turque sous forme d’équipements d’aspersion à pivot pour l’irrigation de cinq hectares de fourrage (orge vert) à haute technologie permettant de développer l’atelier pédagogique d’élevage des ruminants. En contrepartie, cette société bénéficiera de séances pour faire promouvoir ses produits en milieu d'agriculteurs et de stagiaires.

 

Parallèlement, le CFPA s'est tourné vers l’université signant une convention avec un jeune universitaire pour la culture du champignon au tunnel du centre, afin de doter les stagiaires de savoir-faire dans ce domaine très demandé, ainsi que pour le travail avec de jeunes apiculteurs pour développer cette filière.

 

En mode de formation qualifiante, le CFPA compte revoir la nomenclature des spécialités en impliquant tous les partenaires dont la Chambre d'agriculture d’Oran pour former des agriculteurs et les stagiaires dans des activités à longueur d’année dont l’oléiculture.

 

Le Centre de Misserghine est par ailleurs phase d'élaboration d'un programme de formation d’une main d’oeuvre et de porteurs de projets d’industrie de transformation pouvant apporter une valeur ajoutée assurant des rentrées en devises pour le pays et un développement du secteur.

 

A cet effet, neuf ateliers pédagogiques ont été aménagés pour introduire de nouvelles spécialités et assurer une formation de qualité répondant au secteur de l’industrie de transformation, et le Centre sera doté d'un laboratoire de contrôle de la qualité de l’agroalimentaire.

 

En outre, il œuvre, depuis plusieurs années, à développer la filière lait en créant un atelier de transformation et de fabrication des fromages, équipé en matériels modernes produisant 18 litres de lait/jour par vache, et prend en charge la formation de techniciens supérieurs en contrôle et conditionnement du lait.

 

Dans ce contexte, la responsable d’atelier, Camélia Raked, a souligné que cette expérience réussie a permis à cette mini-usine de former des stagiaires en pasteurisation du lait selon les normes internationales et de fournir une main-d’œuvre qualifiée. ‘‘Nous avons reçu plusieurs demandes de jeunes pour ce genre de formation quasi inexistant dans la région et à travers le pays’‘, s'est-elle félicitée.

 

Le CFPA veille aussi à créer une nouvelle spécialité en oléiculture pour fournir une main d’œuvre qualifiée et obtenir un produit de haute qualité pouvant concurrencer sur le marché mondial, selon le directeur du CFPA qui a noté que la région nécessite 800 postes d’emploi pour l'extraction de l’huile d’olive suivant les données de l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne.

 

Le Centre dispose de tous les moyens pour développer cette spécialité, entre autres, 643 oliviers produisant des variétés de qualité supérieure dont ‘‘La Sigoise’‘ et bénéficiera prochainement d’une pépinière de ‘‘serres vertes’‘ contrôlées à climat modéré pour la production de grandes quantités d’olives.

 

En raison de la grande demande des consommateurs sur les fruits secs vendus aux marchés locaux à des prix excessifs, le CFPA a eu recours à l’ouverture de nouvelles spécialités de séchage de raisin, de figues, de pruneaux et d'abricots, réservant des parcelles au sein de sa ferme aux arbres de ces fruits.

 

Il œuvre également à introduire la culture du champignon de Paris, le plus consommé dans le monde, pour former une main d’œuvre qualifiée et à développer la filière d’aquaculture. La formation de stagiaires dans cet élevage de poissons de consommation et de décor a été lancée depuis un an, a-t-on indiqué.

 

Cette structure de formation nécessite, cependant, l’aménagement de ses parcs qui demeurent vétustes, a relevé M. Mansouri, indiquant que l’atelier abritant deux couveuses (9.800 œufs chacune) a été aménagé selon les normes internationales de production et d'hygiène.

 

A ces nouvelles formations s’ajoutent l’aviculture, l’arboriculture fruitière, l’élevage de ruminants, l'horticulture, les espaces verts, l'apiculture et la culture des maraichers dans différents modes de formation assurés par le centre de formation de Misserghine qui dispose d'un internat de 24 lits, de plusieurs salles et d'ateliers pédagogiques.

 

APS, Vendredi, 11 Novembre 2016 15:50



14/11/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Emploi & Formation pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres