INSFP El HIDHAB SETIF

INSFP El HIDHAB SETIF

Mebarki évoque avec l'ambassadeur de France les possibilités de coopération dans le domaine de la formation professionnelle

APS photo.jpg
Photo APS

 

ALGER- Les possibilités de la coopération algéro-française dans le domaine de la formation et de l'enseignement professionnels ainsi que les voies et moyens de la renforcer davantage ont été évoqués par le ministre du secteur, Mohamed Mebarki, lors de l'audience qu'il a accordée mardi à l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt. 

 

Les discussions entre les deux parties ont porté sur "les relations bilatérales entre les deux pays à la lumière du document cadre de partenariat 2013-2017 ainsi que les projets en cours dans le domaine de la formation et de l’enseignement professionnels entre le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels et le ministère français de l’Education nationale", indique un communiqué de ce ministère.

 

"En esquissant de nouvelles pistes de collaboration et d’échanges dans le domaine de la formation professionnelle et technique, M. Mebarki a souligné que l’objectif du plan d’action de son département ministériel est de mettre en place un service public de formation de qualité, en mettant à la disposition des opérateurs économiques et sociaux des compétences professionnelles dans différents créneaux", précise la même source.

 

Les deux parties "se sont félicitées de la mise en place du centre d’excellence dans les métiers de l’énergie et de l’électricité, fruit d’un partenariat fructueux avec la firme Schneider, et de la signature récente de conventions cadres pour l’érection de nouveaux  établissements d’excellence en formation professionnelle avec des firmes françaises, leader dans les domaines de la plasturgie, du bâtiment, de l’agroalimentaire et de l’après-vente automobile".

 

Dans ce cadre, M. Mebarki "a mis en exergue la nécessité d’encourager des programmes de partenariat mutuellement avantageux, dans une approche de complémentarité, pour le développement des compétences et l’apprentissage des métiers qui doivent soutenir la diversification de l’économie et accompagner les projets de partenariat industriel entre les deux pays".

 

De son côté, M. Driencourt a exprimé sa disponibilité à oeuvrer pour la "consolidation de la dimension de la formation professionnelle dans les projets sectoriels en cours d’exécution en Algérie, et à initier de  nouvelles pistes de partenariat en direction de ce secteur stratégique".

 

"A l’issue de l’audience, trois axes prioritaires de partenariat ont été retenus, à savoir l’échange d’expériences en matière d’ingénierie pédagogique liée à la formation professionnelle, le jumelage entre les établissements d’enseignement professionnel des deux pays, ainsi que l’appui au développement de nouvelles filières de formation professionnelle par la mise en place de centres d’excellence en partenariat public-privé dans les filières de formation professionnelle liées à l’agroalimentaire, au tourisme et aux TIC".

 

Les deux parties sont convenues de travailler pour "insérer ces axes dans le programme d’action qui découlera des travaux du comité intergouvernemental de haut niveau", ajoute le communiqué. 

 

Publié par APS le 5 septembre 2017



07/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Emploi & Formation pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres